7ème défaillance

Un procès demeure une épreuve physique.

  • La justice ne respecte pas les personnes.

 

Solution :

RESPECTER LE JUSTICIABLE : LA PERSONNE HUMAINE

Il faut respecter les horaires de travail des personnes convoquées, avec des audiences tôt le matin, des magistrats élus sachant lire une horloge, avec des audiences qui respectent les horaires familiaux, naturels, ne vont pas au bout de la nuit.

Avec des locaux simples tels des bureaux proposant un confort proportionnel à l’attente infligée, pour accueillir des justiciables qui, petit détail, auront désormais le droit d’être assises devant un tribunal…

Avec des micros et un système d’interprétariat revu.
Bénéfice attendu : le repère numéro un d’une justice digne de ce nom, c’est le respect réel, pratique, quotidien, d’autrui. Bénéfice recherché : en faisant moins peur, moins mal, la justice pourra éviter les aveux forcés, les versions officielles et parvenir à découvrir la réalité des choses. La Justice avec un grand J.